AccueilContactAlbumsCantineCalendrierDroits et démarchesCompte-rendu de conseilMétéo

Il y a 39 ans que je vis au Canada…

 J’y suis venue avec un visa de travail en mars 1976. Je comptais y rester un an puis continuer à voyager : l’Argentine ou j’y avais des amis, la Nouvelle Zélande et l’Australie…

L'Hiver Indien

Mon visa me permettait de passer un an à l’Arche Ottawa, qui est une communauté de l’Arche de Jean Vanier. Je suis bien restée un an comme prévu puis je suis rentrée en France. Quelques mois après mon retour, on me demandait si j’acceptais de revenir (au Canada, à Ottawa) pour commencer un nouveau foyer de groupe; j’ai accepté et je suis restée à l’Arche deux autres années. C’est là que j’y ai rencontré celui qui allait devenir mon conjoint et le père de mes deux filles Iris et Margot.

Ottawa-City-In-Canada

J’ai quitté l’Arche en 1979 et j’ai habité à Ottawa puis à Hull/Gatineau, toujours en ville. J’ai continué à exercer le métier d’éducatrice spécialisée jusqu’en 1991. Ensuite j’ai décidé de changer d’orientation professionnelle et j’ai entrepris des études en Design d’Intérieurs, ce qui est appelé en France Architecture d’Intérieurs. J’ai obtenu mon diplôme en 2006 et j’ai exercé ce métier depuis lors, d’abord en travaillant avec des entreprises privées ou à mon compte, puis en acceptant un poste dans la Fonction Publique fédérale (Fonction Publique du Canada). Mon travail actuel consiste davantage à gérer des projets de construction et d’aménagement de bureaux plutôt que de la conception d’intérieurs; d’autant plus que je suis en ce moment en train de terminer un certificat en Gestion de Projets en vue de passer les examens d’admission au PMI.

ottawa-at-night

Si je me sens toujours Vendéenne et Chambretaudaise, et si je m’ennuie de plus en plus du pays, je ne crois pas que je puisse un jour retourner vivre en France: j’ai passé beaucoup plus de temps au Canada qu’en France et ce serait comme me réhabituer à un nouveau pays; tout a beaucoup changé bien sûr en 39 ans… Mais je suis toujours Chambretaudaise: je comprends encore le patois même si je n’ai jamais l’occasion de le parler ici.J’aime le Canada; c’est immense, spacieux, aéré, varié, j’y ai beaucoup d’amis et de connaissances… Et pourtant je ne suis pas sure d’y rester quand je prendrai ma retraite dans quelque années. Je trouve les hivers trop longs. Pas de chants d’oiseaux, ni d’herbe et de verdure, peu de soleil, le froid extrême pendant plusieurs mois; je trouve cela de plus en plus difficile. Je vis maintenant à la campagne dans les bois du côté du Québec (mais avec des voisins à proximité) et je vais travailler tous les jours à Ottawa; cela me prend plus d’une heure le matin et la même chose le soir, par temps de neige, de verglas, par +30 l’été et -30 l’hiver. J’ai beaucoup de chance d’être en bonne santé.

L'Ete indien

Je vais tous les ans faire une petite balade en Vendée et cette année il y a une occasion spéciale à célébrer : l’anniversaire de mes parents, Emmanuel et Hélène Jeanneau qui ont tous les deux 90 ans cette année.

Les photos vous montrent mon environnement.  

À bientôt.                           Geneviève Jeanneau