AccueilContactAlbumsCantineCalendrierDroits et démarchesCompte-rendu de conseilMétéo

Le Boisniard

 

Construit en 1407 par le Chevalier Jehan du Puy du Fou, seigneur du Bois-Nyart, le château du Boisniard a été la propriété au fil des ans de plusieurs nobles de la région.

En 1938, les Paul-Cavallier, propriétaires des forges de Pont-à-Mousson, achètent le Boisniard pour y loger leur nombreuse famille durant la guerre. La paix revenue, ils retournent en Alsace-Lorraine et mettent le Château du Boisniard à la disposition des petits frères des pauvres qui l’occupent chaque été avec leurs colonies de vacances.

Le chateau

En 1978, Maurice Durand, fabricant de meubles aux Herbiers, achète le Château. Il est passionné par le bois, les arbres et les livres anciens qu’il collectionne.

En 1989, un anglais, Joseph Haypworth l’achète et le rebaptise « Château-Joseph ». Mal lui en prend, car, reconverti en hôtelier-restaurateur amateur, il fait faillite.

A la barre du Tribunal de commerce, en 1994, le Boisniard est cédé à Patrick Bouju, un choletais, qui le revend en décembre 2004 à Jean-Michel Mousset, transporteur vendéen, qui ne se résout pas à voir ce beau patrimoine tomber en désuétude.

Dès le 5 janvier 2005, Louisanne Le Corfec, épouse de Monsieur Mousset, commence les travaux et rénove les 10 chambres du château (tapisseries, peintures, sols, meubles). Tout était à remettre aux normes. Il n’y avait pas de temps à perdre car il fallait être prêt pour l’ouverture du Grand Parc du Puy du Fou et de la Cinescénie début juin.

Chaque chambre est unique, avec sa décoration personnalisée : lits à baldaquin, mobilier en bois sculpté, salles de bain en marbre et teck…

Pendant l’hiver 2005, la façade du château est refaite ainsi que l’assainissement. Des bassins sont créés, le jardin repensé et le SPA est ouvert. Pour la saison 2006, sept nouvelles chambres sont crées au Manoir.

 Une chambre

En 2008, la première « Maison des Bois » voit le jour. Il s’agit de « cabanes » en châtaignier naturel construites sur place, sur pilotis au milieu des arbres. Il y en a 10 en tout et la construction s’est terminée en 2012. Chacune de ces maisons porte le prénom de femmes célèbres aux destins exceptionnels (Agatha en référence à Agatha Christie, Joséphine pour Joséphine Baker…).

Depuis 2011, la salle de restaurant n’est plus dans  le château. Un nouveau restaurant gastronomique « La Table du Boisniard » a été construit en face du château ce qui permet aux clients de regarder le château tout en dégustant les menus préparés par une équipe de 4 personnes dont un chef cuisinier et un sommelier étoilés Michelin et 3 apprentis. En salle ils sont 5 et un apprenti. Le restaurant gastronomique, de 2 à 3 fourchettes noires, est passé depuis 2014 à 3 fourchettes rouges et 1 couvert au Guide Michelin.

Les clients qui dorment au château ont la possibilité de prendre leur petit déjeuner dans le salon de thé du château mais les places sont limitées (30 personnes maximum). Au-delà ils le prennent dans la salle du restaurant.

En 2011, la piscine a également été construite.

En 2012, le Château de Boisniard, premier hôtel 4 étoiles en Vendée et dans le Choletais, décroche une cinquième étoile.

En 2014, elle transforme l’ancienne boite de nuit « Le Relais » en 26 chambres qu’elle a revendues à des investisseurs qui recherchaient des moyens de défiscalisation. Elle leur paie donc un loyer.

Elle a le projet de créer un nouveau restaurant entre la piscine et le restaurant gastronomique. Les travaux devraient démarrer en octobre 2017. Il s’agira d’un restaurant pour les familles aux revenus plus modestes.

Le relais qui servait jusqu’à présent des pizzas va passer en buffet cette année.

Une cabane dans les arbres

Une autre de ses passions, ce sont les oiseaux. Elle possède 8 perroquets. Ils font d’ailleurs partie de l’histoire du Château du Boisniard puisque le Seigneur de Concise, propriétaire du château à la fin du XVIIème siècle, ramena lui aussi de ses voyages de nombreux oiseaux exotiques qu’il exposait dans des volières disséminées dans tout le parc (grues cendrées, perroquets, oies, cygnes paons, émeus…). Elle a d’ailleurs reçu le 14 février 2017 le label Refuge LPO,  récompensant ainsi la gestion du parc qu’elle veut écologique et respectueuse de l’environnement. Depuis le début de cette année, des travaux d’élagage de très vieux arbres du parc ont été entrepris.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site www.chateau-boisniard.com