AccueilContactAlbumsCantineCalendrierDroits et démarchesCompte-rendu de conseilMétéo

Vacances insolites

Un soir d’hiver, au marché de noël de Chambretaud, nous est venue une idée un peu farfelue: faire le tour du Mont Blanc à pieds. Mais comment s’y rendre ? Et pourquoi pas en mobylette ? Nous nous sommes mis à la recherche de Peugeots 103 afin de faciliter les réparations en cas de panne. Nous les avons trouvées grâce à internet, au voisinage et à la famille. Avec l’aide d’Hervé Barré, nous les avons remises en état et amélioré nos connaissances en mécanique.

Après une année de préparation, nous voilà parti le 1er août 2015 avec nos trois mobs et un camion balai pour transporter les tentes, les sacs, l’essence et l’huile pour le mélange, etc…..

1er jour : Cette première étape de 200 km sur route départementale, jusqu’à Mézières en Brenne, commune située dans I’lndre, nous a pris 8 heures, pauses comprises. Bien fatigués, il nous fallait nous réhydrater dans le bar du village. Les clients étaient surpris et amusés par notre expédition. L’oubli des antivols, nous a contraints à dormir avec nos « brelles » sous la tente !!!

2ème  jour : destination Chevagnes dans l’Allier, 220 km.

3ème jour : Pont de Vaux dans l’Ain, près de Bourg en Bresse, 135 km.

4ème jour : Cerdon (début des Alpes), 100 Km, jusque-là peu de pannes.

5ème jour : Aviernoz en Haute-Savoie à côté d’Annecy. Petite halte chez Daniel et Dominique Pasquier, oncle de Simon Pasquier, chez qui nous avons pu apprécier la première douche depuis notre départ, quel bonheur! Et la bonne fondue savoyarde en plein mois d’août !!!!

6ème jour : La Roche sur Foron, 16 km, chez Paul Herbreteau, ami Chambretaudais, installé là-bas depuis peu.

7ème jour : Les Houches, 68 km, destination finale et point de départ du trek. Pour anecdote, ce jour-là, nous avons emprunté par erreur, une 2 fois 2 voies, ce qui est interdit et dangereux. A la sortie d’un tunnel, un véhicule de sécurité nous a stoppés puis escortés jusqu’à la sortie. Nous avons eu la chance de rencontrer des agents sympathiques et compréhensifs. Ils auraient pu nous obliger à monter nos véhicules dans leur camion. Enfin, notre objectif était atteint.

Malheureusement, notre trek a duré seulement deux jours, les orages et intempéries nous ont obligés à faire demi-tour.

Nous avons donc repris nos « mobs », direction l’Italie pendant cinq jours. La fatigue s’est fait ressentir et nous sommes rentrés en camion direction la Vendée, la tête pleine de souvenirs inoubliables et heureux de cette belle expérience.

 

Mob 1Mob 2

                                                                                                       Vivian Gouin, Simon Pasquier, Samuel Biteau, Simon Hérault.